DOCUMENT PROVISOIRE – DOCUMENT DE TRAVAIL  

CONDITIONS DE VENTES 

MODES DE PAIEMENT 

La vente sera faite au comptant. Concernant les ventes en ligne, le paiement s’effectue uniquement par carte bancaire. Pour participer aux ventes, il vous sera demandé de vous créer un compte ABAC et de renseigner vos coordonnées bancaires. Concernant les ventes en salle, le paiement s’effectue par :
  • Carte bancaire, ou
  • Chèque, ou
  • Espèces dans une limite de 650 000 CFA
Et sur présentation d’une pièce d’identité en cours de validité (passeport et/ou carte nationale d’identité). L’acheteur paiera à ABAC, en sus du prix d’adjudication ou prix marteau par lot, une commission d’adjudication de 22 % HT soit 23,69 % TTC *. * Taux de TVA en vigueur : 7,7%   Donc : Prix global = prix d’adjudication (prix au marteau) + commission d’adjudication

RETRAIT   

Concernant les ventes en salle, si vous êtes présent, vous pouvez récupérer vos achats immédiatement après la vente. Lorsque vous achetez à distance (que la vente soit en ligne ou en salle) et que vous ou un tiers peut se déplacer au lieu de stockage, ABAC assure la gratuité de stockage durant les 45 jours suivants la fin de la vente. Passé ce délai, des frais de gardiennage mensuels vous seront facturés à raison de :
  •  6 500 francs CFA (10 €) HT / Lot / jour pour un volume supérieur à 1 M3
  • 4 600 francs CFA (7 €) HT / Lot / jour pour un volume inférieur à 1 M3
Lorsque vous achetez à distance et que vous ne pouvez pas vous déplacer au lieu de stockage, il vous faudra prendre en compte les frais de gardiennage d’ABAC pré-cités ainsi que les frais et modalités d’expédition et d’exportation. Il est de votre responsabilité de mandater un tiers pour procéder à l’emballage et au déplacement des œuvres. Vous avez aussi la possibilité de demander que l’objet adjugé vous soit expédié par ABAC. Ce service n’est pas une obligation. Pour en savoir plus, référez-vous au paragraphe ci-dessous “Transport et Envoi”.

FRAIS DE GARDIENNAGE 

ABAC assure la gratuité de stockage durant les 45 jours suivants la fin de la vente. Passé ce délai, des frais de gardiennage mensuels vous seront facturés à raison de :
  • 6 500 francs CFA (10 €) HT / Lot / jour pour un volume supérieur à 1 M3
  • 4 600 francs CFA (7 €) HT / Lot / jour pour un volume inférieur à 1 M3

TRANSPORT ET ENVOI 

Une fois l’adjudication en votre faveur prononcée, il vous faudra prendre en compte les frais et modalités d’expédition et d’exportation. Il est de votre responsabilité de mandater un tiers pour procéder à l’emballage et au déplacement des œuvres. Vous avez aussi la possibilité de demander que l’objet adjugé vous soit expédié par ABAC. Ce service n’est pas une obligation. Si vous en faites la requête, nos équipes se chargeront de vous éditer un devis. L’expédition s’effectuera après validation et règlement intégral du montant du devis. Si des frais supplémentaires devaient survenir, ils feraient l’objet d’une facture complémentaire sur présentation d’un justificatif. L’expédition hors CI d’une œuvre d’art implique tous ou partie des frais suivants : • Assurance, • Emballage, • Transporteur, • Affréteur, • Eventuellement une taxe forfaitaire sur les objets précieux. L’exportation d’une œuvre s’accompagne obligatoirement d’un certificat d’authenticité et d’une autorisation d’exportation. Concernant les frais de douanes étrangers : les formalités douanières dépendent de nombreux critères qui varient en fonction du pays d’importation. ABAC ne peut vous renseigner avec certitude sur le sujet. Vous devez entrer directement en contact avec les services des douanes pour toute question d'exportation/importation relative à des lots obtenus aux enchères. Veuillez vous montrer vigilant quant à des objets en corne, ivoire, écaille ou toute matière soumise à une réglementation particulière car les règles diffèrent d'un pays à l'autre. Ces frais peuvent représenter jusqu'à 25% du montant total de votre facture. Si vous refusiez de vous acquitter de ces frais, le colis nous reviendra, et vous aurez des frais de retour.

VENTE AUX ENCHÈRES – CONDITIONS GÉNÉRALES 

La participation à l’une de nos ventes aux enchères implique l’acceptation inconditionnelle des présentes conditions générales. Dans le cadre de nos activités de ventes aux enchères, notre maison de ventes est amenée à collecter des données à caractère personnel concernant le vendeur et l’acheteur. Ces derniers disposent dès lors d’un droit d’accès, de rectification et d’opposition sur leurs données personnelles en s’adressant directement à notre maison de ventes. Nos opérateurs pourront utiliser ces données à caractère personnel afin de satisfaire leurs obligations légales, et, sauf opposition des personnes concernées, aux fins d’exercice de leur activité (notamment, des opérations commerciales et de marketing). Ces données pourront également être communiquées aux autorités compétentes dès lors que la règlementation l’impose. L’adjudicataire sera le plus offrant et dernier enchérisseur. Chaque acquéreur potentiel doit justifier de son identité et de ses références bancaires afin d’être en conformité avec la loi en cas d’adjudication. Toute personne qui se porte enchérisseur s’engage à régler personnellement et immédiatement le prix d’adjudication augmenté des frais à la charge de l’acquéreur et de tous impôts ou taxes qui pourraient être exigibles. La vente sera faite au comptant. La vente est exécutée exclusivement en euros pour les ventes en ligne, en euros ou en francs CFA pour les ventes en salle, et sans garantie. A des fins administratives, il sera demandé à chaque acheteur de fournir une preuve de son identité afin d’obtenir une facture à la fin de la vente. Les factures doivent être réglées à la fin de chaque session d’enchères. Concernant les ventes en ligne, le paiement s’effectue uniquement par carte bancaire. Pour participer aux ventes, il vous sera demandé de vous créer un compte ABAC et de renseigner vos coordonnées bancaires. Concernant les ventes en salle, le paiement s’effectue par : - Carte bancaire, ou - Chèque, ou - Espèces dans une limite de 650 000 CFA Et sur présentation d’une pièce d’identité en cours de validité (passeport et/ou carte nationale d’identité). Aucune autre offre ne sera acceptée après le coup de marteau, sauf indication contraire du huissier en charge de la vente. En cas de litige au moment du coup de marteau, le huissier peut, à sa discrétion, annuler et remettre immédiatement le lot en vente. Par ailleurs, l'adjudication d'un lot ne pourra en aucune manière être contestée une fois la clôture des enchères pour quelques raison que ce soit liée à un défaut ou problème informatique de toutes nature. L'opérateur de vente mandaté par ABAC, à sa seule discrétion, peut : refuser toute enchère ; faire reculer ou avancer l’enchère de la manière qu’il décide ; modifier l’ordre des lots, retirer les lots, diviser ou combiner deux lots ou plus ; rouvrir ou poursuivre l’enchère même après le coup de marteau. Dans le cas où le prix de réserve fixé par le vendeur n’est pas atteint, le huissier peut juger ce lot invendu et passer au lot suivant d’un seul coup de marteau. L’adjudicataire (acheteur ayant remporté l’enchère) s’engage à payer une prime acheteur à 22 % HT du prix d’adjudication sur tous les lots achetés. La TVA à 7,7% est facturée sur la prime de l’acheteur, ce qui donne un total de 23,69 % sur le prix d’adjudication. Dans le cas des enchères en salle, les enchères doivent être placées à la voix parlée ou faites par un signe distinctif démontrant sans équivoque la volonté d’enchérir. Le huissier, à sa discrétion, peut refuser les offres d’enchérisseurs inconnus. Le montant minimum d’un incrément est de 10%. Toutefois, l’opérateur de vente peut modifier ce taux par annonce. La période de visite permet à l’acheteur d’évaluer personnellement l’état et l’authenticité des objets. Tout litige ne sera pas autorisé une fois l’enchère terminée. Les objets sont vendus tels qu’ils sont vus au moment de l’enchère. À notre connaissance, toutes les indications fournies dans le catalogue de vente sont correctes ; toutefois, les descriptions ne sont que l’expression d’une opinion professionnelle et ne constituent pas une garantie. Le catalogue peut mentionner certains dommages à beaucoup sans nécessairement fournir une liste exhaustive. Des rapports d’état sont disponibles sur demande. Les photographies, les dimensions et le poids sont fournis à titre indicatif seulement. Les acheteurs étrangers doivent toujours vérifier les lois et règlements douaniers pertinents avant d’enchérir sur tout lot contenant du matériel animalier tel que : ivoire, écaille de tortue, peau de crocodile, corne de rhinocéros ou os de baleine. ABAC accorde une attention particulière à l’accomplissement de ses devoirs de diligence raisonnable afin de s’assurer que tous les objets présentés dans le catalogue sont conformes à nos lois et règlements sur les biens culturels. Cependant, nous ne procéderons à aucun remboursement ni annulation d’achat si votre lot ne peut pas être exporté, importé ou si ce dernier est saisi par une autorité gouvernementale. Les lots doivent être collectés aux frais et aux risques et périls de l’acheteur. Sauf accord préalable, l’enlèvement n’est pas autorisé avant le paiement intégral de la facture. Chaque visiteur est responsable de tout dommage qu’il pourrait causer à un objet donné dans la vente ; il peut être facturé d’un montant égal à la moyenne de l’estimation de l’objet plus la prime de l’acheteur et la TVA. Tout risque est transféré à l’acheteur au moment où le marteau tombe pour l’adjudication d’un lot. Cependant, la propriété de ce dernier ne peut être assumée qu’après le paiement intégral de la facture. En cas de non-paiement au bout de trois jours suivant la fin de la vente, l’acheteur est passible de poursuites judiciaires. L’annulation de la vente s’ensuivra après une période de non-paiement de 30 jours si le vendeur l’exige. Cependant, tous les frais seront toujours à la charge de l’acheteur. ABAC se réserve le droit de refuser l’admission ou la participation d’une personne à toute vente aux enchères ou de rejeter toute offre. Toute personne qui entrave ou perturbe la vente aux enchères sera soumise à des sanctions policières. ABAC est libre d’accepter ou de refuser le paiement par espèces ou chèque. ABAC peut publier, à des fins publicitaires, des photographies d’objets vendus aux enchères dans ses propres magazines et/ou par d’autres canaux médiatiques. Tout litige relatif à la vente est soumis au droit français et relève de la compétence des tribunaux du Gard, quelle que soit la ville ou le pays de résidence des parties concernées. ABAC assure la gratuité de stockage durant les 45 jours suivants la fin de la vente. Passé ce délai, des frais de gardiennage mensuels vous seront facturés à raison de : - 6 500 francs CFA (10 €) HT / Lot / jour pour un volume supérieur à 1 M3 - 4 600 francs CFA (7 €) HT / Lot / jour pour un volume inférieur à 1 M3 L’acheteur accepte expressément que le lot non réclamé devienne la propriété d’ABAC et autorise la revente dès que les frais de stockage dépassent le prix de l’estimation basse (dans le cas de l’acheteur), ou le prix de réserve (dans le cas du vendeur).

Vente en ligne – Conditions générales et spécifiques 

La vente est exécutée strictement par carte bancaire, en euros et sans garantie. Les factures peuvent être réglées à la fin de chaque session d’enchères en ligne. Les acheteurs règlent la facture par virement bancaire, principales cartes de crédit / débit. Les paiements en espèces et les chèques personnels ou d’entreprise ne sont pas acceptés. L’adjudication sera prononcée en faveur du dernier enchérisseur en ligne, à la date et l’heure inscrite sur le catalogue de la vente online. L’adjudicataire s’engage à payer une prime à l’acheteur à 22 % du prix d’adjudication sur tous les lots achetés. La TVA à 7,7 % est facturée sur la prime de l’acheteur, ce qui donne un total de 23,69% sur le prix d’adjudication. Tout litige ne sera pas autorisé une fois l’enchère terminée. À notre connaissance, toutes les indications fournies dans le catalogue de vente sont correctes ; toutefois, les descriptions ne sont que l’expression d’une opinion professionnelle et ne constituent pas une garantie. Le catalogue peut mentionner certains dommages à beaucoup sans nécessairement fournir une liste exhaustive. Des rapports d’état sont disponibles sur demande. Les photographies, les dimensions et le poids sont fournis à titre indicatif seulement. Les acheteurs étrangers doivent toujours vérifier les lois et règlements douaniers pertinents avant d’enchérir sur tout lot contenant du matériel animalier tel que : ivoire, écaille de tortue, peau de crocodile, corne de rhinocéros ou os de baleine. ABAC accorde une attention particulière à l’accomplissement de ses devoirs de diligence raisonnable afin de s’assurer que tous les objets présentés dans le catalogue sont conformes à nos lois et règlements sur les biens culturels. Cependant, nous ne procéderons à aucun remboursement ni annulation d’achat si votre lot ne peut pas être exporté, importé ou si ce dernier est saisi par une autorité gouvernementale. Les lots doivent être collectés aux frais et aux risques et périls de l’acheteur. Sauf accord préalable, l’enlèvement n’est pas autorisé avant le paiement intégral de la facture. Tout risque est transféré à l’adjudicateur au moment où la vente prend fin, dont la date et l’heure est indiqué sur le catalogue de la vente en ligne. Cependant, la propriété d’un lot ne peut être assumée qu’après le paiement intégral de la facture. En cas de non-paiement au bout de trois jours suivant la fin de la vente, l’acheteur est passible de poursuites judiciaires. L’annulation de la vente s’ensuivra après une période de non-paiement de 30 jours si le vendeur l’exige, cependant, tous les frais et autres frais seront toujours dus par l’acheteur. Nous ne donnons aucune garantie quant à l’état des cadres et du verre. ABAC se réserve le droit de refuser l’admission ou la participation d’une personne à toute vente aux enchères ou de rejeter toute offre. Toute personne qui entrave ou perturbe la vente aux enchères sera soumise à des sanctions policières. ABAC peut publier, à des fins publicitaires, des photographies d’objets vendus aux enchères dans ses propres magazines et/ou par d’autres canaux médiatiques. Tout litige relatif à la vente est soumis au droit français et relève de la compétence des tribunaux du Gard, quelle que soit la ville ou le pays de résidence des parties concernées. ABAC assure la gratuité de stockage durant les 45 jours suivants la fin de la vente. Passé ce délai, des frais de gardiennage mensuels vous seront facturés à raison de :
  • 6 500 francs CFA (10 €) HT / Lot / jour pour un volume supérieur à 1 M3
  • 4 600 francs CFA (7 €) HT / Lot / jour pour un volume inférieur à 1 M3
Les lots envoyés en stockage sont aux frais et risques de l’acheteur. L’acheteur accepte expressément que le lot non réclamé devienne la propriété d’ABAC et autorise la revente dès que les frais de stockage dépassent le prix de l’estimation basse (dans le cas de l’acheteur) ou le prix de réserve (dans le cas du vendeur). Concernant les frais de douanes étrangers : les formalités douanières dépendent de nombreux critères qui varient en fonction du pays d’importation. ABAC ne peut vous renseigner avec certitude sur le sujet. Vous devez entrer directement en contact avec les services des douanes pour toute question d'exportation/importation relative à des lots obtenus aux enchères. Veuillez vous montrer vigilant quant à des objets en corne, ivoire, écaille ou toute matière soumise à une réglementation particulière car les règles diffèrent d'un pays à l'autre. Ces frais peuvent représenter jusqu'à 25% du montant total de votre facture. Si vous refusiez de vous acquitter de ces frais, le colis nous reviendra, et vous aurez des frais de retour. En ce qui concerne la France : en France métropolitaine, la réception de marchandises en provenance d’un pays extérieur à l’Union européenne est soumise à la TVA (et aux autres impositions nationales) dès le premier euro, ainsi qu’aux éventuels droits de douane si la valeur de la commande est supérieure à 150 euros. Nous joignons au colis tous les documents douaniers nécessaires afin de faciliter son contrôle et son identification par les bureaux de douanes. Veuillez néanmoins prendre en compte que certains colis sont parfois retenus en douane pendant un certain temps, ce délai est indépendant de notre volonté.
Aujourd’hui, les arts traditionnels africains comptent au nombre des expressions plastiques mondialement reconnues. Leur entrée remarquée dans les plus grands musées du monde témoigne de leur intérêt scientifique tandis que les surenchérissements dans les plus prestigieuses salles de vente du monde portent l’évidence de leur valeur marchande.

Les œuvres concernées se répartissent sur l’ensemble au continent. Dans cette répartition générale, Ia Côte d’Ivoire tient une place importante.
Souvent référenciés par les grands maîtres de l’art moderne dont les cubistes, les statuettes et les masques wé, dan, sénoufo, baoulé peuvent se revaloir d’avoir influencé les formes du renouvellement de l’art occidental au début du XX siècle. L’opinion selon laquelle l’histoire de ces formes culturelles est close et achevée, est aussi courante que fausse. En effet, le type de statuettes dit « colon » s’est développé comme une métamorphose intimement liée à l’histoire de la statuaire en Côte d’Ivoire.

Le terme « art colon» traîne une connotation impérialiste et pour cette raison a été parfois récusé.
Mais force est de reconnaître que le terme d’art colon reste toujours en usage. Cette exposition veut en présenter quelques moments à travers des pièces importantes.

Son objectif est de contribuer à la documentation et la promotion de cette forme d’expression dont l’un des mérites consiste à rappeler que les arts traditionnels ne vont pas sans évolution et modernisation.

Les Baoulé qui produisent l’essentiel des œuvres ainsi désignées, usent de métonymie et parlent de «blôlô» ce qui signifie « l’au-delà ».
« Blolô bian » pour les personnages masculins, « blôlô bla » pour les dames. D’un point de vue strictement quantitatif, on trouve quatre fois plus de personnages masculins que de reproduction de femmes. On peut parler d’évolution colon en ce sens que ce style d’écriture procède d’une évolution de la sculpture classique africaine.

Les évolutions colons représentent d’une manière générale des personnages blancs ou noirs vêtus selon le mode de vie occidental. Le style est léger et élégant.
Les personnages sveltes ont les traits fins. Se tenant debout, ils restent dans les proportions des sculptures baoulé classiques, entre 25 et 80 cm. Les canons de la sculpture traditionnelle se retrouvent également dans les constantes suivantes : la taille de la tête qui reste grosse, l’étroitesse du buste et son élongation, la position des bras collés au buste.

D’un point de vue historique, le moment « colon » témoigne du remplacement tendanciel des attributs vestimentaires africains par des habits et des accessoires européens qui vont du seul chapeau ou des chaussures ou sandales au complet costume cravate, sans oublier les lunettes. Dans la composition de ces sculptures, la récurrence des thèmes du casque colonial d’une part, de l’uniforme militaire d’autre part, rappelle le contexte d’émergence de la statuaire colon. En cela, la statuaire fonctionne comme un marqueur historique et sociologique. Elle représente et prolonge le moment de la fascination des populations africaines des « parures » occidentales.

On doit à Suzanne Vogel, l’une des premières interprétations décisives des statues colon. Cette anthropologue américaine qui fit des recherches de terrain en Côte d’Ivoire de 1965 à1968, est l’un des premiers chercheurs à analyser la statuaire baoulé traditionnelle, selon la grille de lecture des « époux de l’autre Monde”. Dans un article célèbre « Beauty in the eyes of the Baoule » publié dans une revue universitaire américaine en 1980, elle explique que les statues baoulé, qu’on considérait jusqu’alors – et on ne se privait pas de l’écrire – comme des représentations d’ancêtres, étaient en fait de deux natures : d’abord les époux de l’autre monde dit «blôlo», ensuite les génies de la brousse dits « Assié Usu». Suzanne Vogel démontre que ces deux types de statues sont produits selon des canons esthétiques dont I ‘objectif constant reste la recherche d’une beauté maximale. Cette beauté n’était pas recherchée en soi, mais pour un motif beaucoup plus pragmatique et motivant : mieux apaiser I’esprit auquel la statue est destinée.
Sans occulter l’importance de l’art des cours royales, l’art africain s’est développé dans les villages. L’œuvre de l’artiste était l’expression d’une transcendance de la vie quotidienne. En plus des évolutions locales à travers les âges, l’extraordinaire richesse de l’art « traditionnel » africain vient de l’hétérogénéité des cultures et des ressentis tant individuels que collectifs.

Durant les deux premiers tiers du XXe siècle, le choc de la rencontre entre l’Afrique et l’Europe – qu’il s’agisse d’un choc culturel et artistique ou du choc de la marchandisation de l’œuvre d’art – a constitué une source d’innovation artistique couramment appelée Art de Transition mais encore peu étudiée.

La fin du XXe siècle et le début du XXIe siècle permettent d’admirer le génie artistique et l’originalité d’artistes nés après les indépendances de leurs pays d’origine. L’art contemporain africain est le produit aussi bien d’une libération des esprits que de la mondialisation.

Pour appréhender cette richesse, ABAC a entrepris la mise en place d’un registre universel des œuvres réalisées par des artistes africains.
Les propriétaires sont invités à déclarer leurs œuvres d’art africain via le site runabac.art. Le public a un accès libre à une photo de chaque œuvre avec sa référence. Pour un abonnement annuel modeste, il a accès à des données complémentaires. Le nom des propriétaires restera confidentiel.

INSCRIPTION À LA VENTE EN SALLE​

Sofitel Abidjan Hôtel Ivoire - 30 mai 2024

La participation à la vente est gratuite mais l’inscription est obligatoire. Une fois le formulaire ci-dessous rempli, vous recevrez une confirmation d’inscription et un carton d’invitation par mail qu’il vous faudra présenter à l’entrée de la salle.

Frais acheteurs, d’expédition et de gardiennage​


MODES DE PAIEMENT 


La vente sera faite au comptant.

Concernant les ventes en ligne, le paiement s’effectue uniquement par carte bancaire. Pour participer aux ventes, il vous sera demandé de vous créer un compte ABAC et de renseigner vos coordonnées bancaires.

Concernant les ventes en salle, le paiement s’effectue par :

  • Carte bancaire, ou

  • Chèque, ou

  • Espèces dans une limite de 650 000 CFA

Et sur présentation d’une pièce d’identité en cours de validité (passeport et/ou carte nationale d’identité).
L’acheteur paiera à ABAC, en sus du prix d’adjudication ou prix marteau par lot, une commission d’adjudication de 22 % HT soit 23,69 % TTC *.

* Taux de TVA en vigueur : 7,7%  

Donc : Prix global = prix d’adjudication (prix au marteau) + commission d’adjudication

RETRAIT   


Concernant les ventes en salle, si vous êtes présent, vous pouvez récupérer vos achats immédiatement après la vente.

Lorsque vous achetez à distance (que la vente soit en ligne ou en salle) et que vous ou un tiers peut se déplacer au lieu de stockage, ABAC assure la gratuité de stockage durant les 45 jours suivants la fin de la vente. Passé ce délai, des frais de gardiennage mensuels vous seront facturés à raison de :

  •  6 500 francs CFA (10 €) HT / Lot / jour pour un volume supérieur à 1 M3

  • 4 600 francs CFA (7 €) HT / Lot / jour pour un volume inférieur à 1 M3

Lorsque vous achetez à distance et que vous ne pouvez pas vous déplacer au lieu de stockage, il vous faudra prendre en compte les frais de gardiennage d’ABAC pré-cités ainsi que les frais et modalités d’expédition et d’exportation. Il est de votre responsabilité de mandater un tiers pour procéder à l’emballage et au déplacement des œuvres. Vous avez aussi la possibilité de demander que l’objet adjugé vous soit expédié par ABAC. Ce service n’est pas une obligation. Pour en savoir plus, référez-vous au paragraphe ci-dessous “Transport et Envoi”.

FRAIS DE GARDIENNAGE 


ABAC assure la gratuité de stockage durant les 45 jours suivants la fin de la vente. Passé ce délai, des frais de gardiennage mensuels vous seront facturés à raison de :

  • 6 500 francs CFA (10 €) HT / Lot / jour pour un volume supérieur à 1 M3

  • 4 600 francs CFA (7 €) HT / Lot / jour pour un volume inférieur à 1 M3

TRANSPORT ET ENVOI 


Une fois l’adjudication en votre faveur prononcée, il vous faudra prendre en compte les frais et modalités d’expédition et d’exportation. Il est de votre responsabilité de mandater un tiers pour procéder à l’emballage et au déplacement des œuvres.

Vous avez aussi la possibilité de demander que l’objet adjugé vous soit expédié par ABAC. Ce service n’est pas une obligation. Si vous en faites la requête, nos équipes se chargeront de vous éditer un devis. L’expédition s’effectuera après validation et règlement intégral du montant du devis. Si des frais supplémentaires devaient survenir, ils feraient l’objet d’une facture complémentaire sur présentation d’un justificatif.

L’expédition hors CI d’une œuvre d’art implique tous ou partie des frais suivants :

• Assurance,

• Emballage,

• Transporteur,

• Affréteur,

• Eventuellement une taxe forfaitaire sur les objets précieux.

L’exportation d’une œuvre s’accompagne obligatoirement d’un certificat d’authenticité et d’une autorisation d’exportation.

Concernant les frais de douanes étrangers : les formalités douanières dépendent de nombreux critères qui varient en fonction du pays d’importation. ABAC ne peut vous renseigner avec certitude sur le sujet. Vous devez entrer directement en contact avec les services des douanes pour toute question d’exportation/importation relative à des lots obtenus aux enchères.

Veuillez vous montrer vigilant quant à des objets en corne, ivoire, écaille ou toute matière soumise à une réglementation particulière car les règles diffèrent d’un pays à l’autre.

Ces frais peuvent représenter jusqu’à 25% du montant total de votre facture. Si vous refusiez de vous acquitter de ces frais, le colis nous reviendra, et vous aurez des frais de retour.
Traduire >>